Geisha Tattoo

Tatouages ​​Geisha: significations, conceptions de tatouage et idées

Les tatouages ​​Geisha sont une conception très populaire.

La Geisha japonaise a attiré l’attention des gens du monde entier, en particulier en Occident.

Il est facile de comprendre pourquoi les gens sont si fascinés par Geisha.

Ils portent des up-dos élaborés, un maquillage saisissant et un kimono orné.

Les étrangers admirent la beauté de la Geisha, mais ont du mal à comprendre leur rôle.

Si vous n’êtes pas imprégné de la culture japonaise, il peut être difficile de comprendre l’idée d’une Geisha.

Une Geisha est à la fois une artiste de performance, une hôtesse, une bouffon de cour, une érudite, une conseillère politique et même une décoration ornementale.

Ils créent une atmosphère pour leurs clients qui se sent spéciale, magique, d’un autre monde.

Il n’y a pas d’égal à ce rôle dans d’autres cultures, de sorte que les gens font souvent des comparaisons inexactes.

En raison de ce manque de compréhension, il existe de nombreuses idées fausses sur Geisha.

Si vous recherchez un tatouage Geisha, il vous appartient de bien le comprendre.

Après tout, se faire tatouer en hommage à quelque chose que vous ne comprenez pas peut avoir l’effet inverse.

Histoires extérieures sur Geisha

Si vous n’êtes pas du Japon, vous avez probablement entendu parler de Geisha à travers la culture pop.

Bien que les écrits sur Geisha aient une intention de célébration, ils manquent souvent la cible.

Madame Butterfly

Geisha dans Madame ButterflySolomiya Krushelnytska comme Chio-Chio-San dans l’opéra «Madame Butterfly» de Giacomo Puccini
(1904)

Cet opéra, écrit par Giacomo Puccini, a été mis en scène pour la première fois à Milan en 1904.

Il présente le lieutenant américain Benjamin Franklin Pinkerton et sa femme Cio-Cio-San / Madame Butterfly.

Nous ouvrons alors que Pinkerton conclut son mariage avec Butterfly.

Il a décidé de l’épouser mais, sachant que les lois sur le divorce au Japon sont laxistes, il veut trouver une épouse américaine plus tard.

Pendant ce temps, Butterfly, une jeune fille de 15 ans, est tombée amoureuse de Pinkerton.

Elle convertit même des religions pour lui.

À l’Opéra, le père de Butterfly est décédé des suites d’un suicide.

Elle est sous les ordres de l’empereur pour travailler comme Geisha.

Pinkerton l’abandonne ainsi que leur enfant.

Il revient ensuite avec une femme américaine et lui demande s’il peut élever le bébé avec elle à la place.

Dévastée, Butterfly choisit le même sort que son père.

Ce n’est pas une histoire heureuse, mais de nombreuses compagnies d’opéra sautent sur l’occasion de la mettre en scène.

L’intrigue dramatique, avec une opportunité pour des costumes élaborés, est trop belle pour la laisser passer.

Mais l’histoire est extrêmement inexacte en ce qui concerne Geisha.

Idées fausses sur Madame Butterfly

Une Geisha est hautement qualifiée dans de nombreux domaines et doit s’entraîner pendant 6 ans pour obtenir son titre.

C’est une position prestigieuse et elle n’est pas prise à la légère.

Impliquer qu’un orphelin serait obligé de travailler comme Geisha pour joindre les deux bouts le rend démoralisant.

De plus, Butterfly serait trop jeune pour avoir suivi la formation appropriée.

D’une certaine manière, l’histoire peut servir de métaphore aux soldats américains.

Lorsqu’ils étaient en poste au Japon, ils fétichisaient la Geisha qu’ils rencontraient.

Puis rentra chez lui sans jamais les comprendre.

Assurez-vous de faire beaucoup de recherches sur Geisha avant de vous faire tatouer!

Ne vous fiez pas à toutes les interprétations du sujet.

Mémoires d’une geisha

Ce livre, et le film qui a suivi, ont brisé l’une des plus grandes geishas à la retraite du Japon.

Mineko IwasakiMineko Iwasaki, la geisha la plus célèbre du Japon

Arthur Golden a interviewé Mineko Iwasaki, une ancienne geisha de premier plan, pour son livre de fiction.

Malheureusement pour Iwasaki, Golden a déformé les détails de sa vie en fonction de son récit.

Parce que le monde de Geisha est secret pour commencer, la communauté a été scandalisée par le livre.

Non seulement Golden révélait leurs secrets, mais il les inventait.

Iwasaki a subi un contrecoup du livre.

Son nom est dans les remerciements, tant de gens supposent que Memoirs est l’histoire de sa vie. Ce n’est pas.

Golden a été surpris de la réaction, affirmant qu’il l’avait toujours considérée comme une fiction historique.

Iwasaki, qui passait des heures à consulter Golden sur la précision, se sentit trahi.

Il a ignoré leurs interviews pour des détails plus salaces et fabriqués.

Elle a été critiquée pour avoir parlé à Golden en premier lieu.

Certaines personnes pensaient qu’elle lui avait dit les détails inexacts elle-même.

Plus de controverse a surgi autour du livre quand il est devenu un film.

Les actrices principales n’étaient pas japonaises.

L’oubli lors du casting était une gifle au visage.

Cela impliquait que les ethnies asiatiques étaient interchangeables.

Idées fausses dans les mémoires d’une geisha

Iwasaki a beaucoup à dire sur les inexactitudes du livre.

Golden a confondu quelques petits détails sur la vie à la maison de Geisha.

Des choses comme les tenues qu’elle pourrait porter pour quelle occasion.

Mais la plus grande idée fausse est le scénario qui entoure son Mizuage.

Dans Memoirs, le Mizuage permet à une apprentie Geisha de rembourser ce qu’elle doit à son centre de formation.

Elle le fait en perdant sa virginité au profit du plus offrant.

Dans l’intrigue du livre et du film, le personnage principal se livre à une petite supercherie sexy pour attirer l’attention d’un client désiré.

Dans la vraie vie, les Geisha ne sont pas des travailleuses du sexe.

Bien que les limites aient été floues il y a longtemps, il y a une ligne claire entre les travailleuses du sexe et Geisha.

Iwasaki est catégorique sur le fait que, même si certaines Geisha peuvent avoir un contact physique avec leurs clients, elle ne l’a jamais fait.

Et cela ne fait pas partie de la description de poste.

Dans la vraie vie, un Mizuage est une cérémonie de remise des diplômes pour une apprentie Geisha (Maiko).

Cela implique un changement de coiffure et quelques visites chez des bienfaiteurs potentiels.

Geisha peut être un travail sexy (les gens sont très attirés par Geisha) mais ce n’est pas du travail du sexe.

Les courtisanes (travailleuses du sexe de grande classe) s’appellent Oiran et leurs apprentis sont Kamuro.

Lorsqu’un Kamuro a sa cérémonie Mizuage, elle a probablement déjà eu des relations sexuelles.

La cérémonie est pour son premier client en tant qu’Oiran officiel.

Comme beaucoup d’Occidentaux avant lui, Arthur Golden a décidé de confondre les deux bien qu’on lui dise le contraire.

Encore une fois, faites attention à cela lors de la planification de votre tatouage Geisha.

Golden a pensé qu’il avait créé un hommage affectueux et a fini par insulter un bon ami.

Comment les Occidentaux ont-ils eu si mal aux Geishas?

Les Geisha d’origine étaient en fait des hommes.

Les femmes n’étaient pas autorisées à se produire en public et Geisha était un acte d’ouverture dans de nombreux spectacles.

La façon dont Geisha est devenue ce qu’elle est aujourd’hui est quelque peu mystérieuse.

Il y a un débat sur la façon dont tout s’est passé, mais maintenant Geisha est considérée comme une profession féminine.

Les premières Geisha étaient parfois des travailleuses du sexe qui décidaient d’aller dans une autre direction.

Cela constituait une menace pour les bordels locaux, car ils ne voyaient rien de l’argent que la Geisha gagnait.

Finalement, des lois strictes ont été mises en place pour séparer le travail du sexe du travail de Geisha.

Des lignes directrices ont été mises en place pour Geisha, c’est pourquoi elles se comportent et se coiffent comme elles le font aujourd’hui.

L’uniformité et la discipline du poste les rendaient d’autant plus attrayants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque les soldats américains sont arrivés en ville, ils ont été confus à propos de tout cela.

Il y avait des travailleuses du sexe qui faisaient un look Geisha pour attirer des clients.

Et cela a causé beaucoup de confusion moderne entre les deux professions.

Alors, qu’est-ce qu’une Geisha de toute façon?

Si vous voulez vous faire tatouer une Geisha, vous devez comprendre ce que fait une Geisha.

Ensuite, lorsque les gens posent des questions à ce sujet, vous pouvez faire partie de la solution à des années d’idées fausses.

Geisha se traduit par «artiste».

Un bon parallèle dans le monde occidental serait les danseurs de ballet.

Alors que l’art est souvent considéré comme fluide, le ballet demande une discipline incroyable.

Tout comme tout le monde n’est pas apte à devenir danseur de ballet, il y a des restrictions sur qui peut devenir Geisha.

Une personne qui joue en tant que Geisha peut vivre une vie quelque peu «normale» en dehors de son travail.

Mais leur temps en tant que Geisha est strictement défini.

Ils doivent être beaux, intelligents et artistiques …

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend